02 - Contexte du Nissei Gakuen


 

 :: ADMINISTRATION :: Informations essentielles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
02 - Contexte du Nissei Gakuen
avatar
Unidentified
PNJ fauteur de troubles
Situation : Inconnu
Orientation : Inconnu
Métier(s) : Inconnu
Portable : Inconnu
Messages : 19
Jeu 27 Sep - 16:31
Voir le profil de l'utilisateur http://nissei-gakuen.forumactif.com

LE CONTEXTE

Peut-être est-ce le karma qui joua un tour : car, il y a quatre ans de cela, voilà que le directeur mourut. Seigneur ! Était-ce un accident de voiture ? Une maladie grave, un arrêt cardiaque ? Pire : un meurtre ? Personne ne le sait véritablement, si ce n’est l’administration de l’école. Car là l’ironie du sort intervient : les raisons et la manière de sa mort ont été mis sous silence, comme toutes ces années de violence dans son propre établissement.

Entre la première et seizième - mais aussi dernière - années de violences tues, le nom de l’établissement changea à maintes reprises : d’abord appelé Isei, il s’appela par la suite Sei. En parallèle à ces changements, peu à peu, les personnes à la tête de l’établissement s’en allèrent, remplacés par d’autres : au final, il ne restait plus les mêmes. Une nouvelle hiérarchie se mit alors en place - maintenant, il s’agissait d’une directrice à son sommet : une directrice dont le visage et le nom ne pouvaient que rappeler de bons, comme de mauvais souvenirs, à quiconque se trouvant à ce qui s’appelait autrefois Isei.

2026. L’établissement ferme, peu après que l’une des jumelles Stark monte à la tête de la hiérarchie. Une fermeture qui s’annonçait comme une bénédiction (ou une malédiction) pour les élèves ; mais qui améliora grandement l’image de la nouvelle directrice, déjà proche de la perfection de par le charme dont elle fit preuve lors des entretiens. En effet, à l’occasion de sa première décision pour l’école, celle-ci lança un grand projet : le réaménagement des locaux du lycée, ainsi que la construction du collège et campus universitaires. Son but ? “Permettre aux élèves de trouver de nouvelles opportunités, qu’un nouvel avenir s’ouvre à eux.” Que de belles intentions, n’est-ce pas ? Après tout, par cette fermeture temporaire, les élèves impliqués dans la guerre des sexes allaient connaître un temps de paix, être libérés de toute cette violence, en intégrant d’autres établissements le temps des modifications.

Évidemment que ce n’était pas totalement cela. Trois ans plus tard, après des travaux intensifs sur le site de l’établissement renommé en “Nissei Gakuen” à l’occasion, voilà que la guerre des sexes se remet petit à petit en place : reprenant, lentement, doucement, cette ardeur malsaine qu’elle avait déjà des années auparavant, à commencer par l’université. Est-ce l’influence des quelques élèves toujours scolarisés, qui ont connu ces jours de tension avant la fermeture ? Ou pire, des quelques anciens, toujours présents, qui influencent, incitent les nouvelles générations à grandir par la haine ?
Si ces conflits se tenaient à l’origine qu’au lycée, voilà maintenant qu’ils commencent à s’étendre à d’autres niveaux scolaires - voire même chez les adultes ...

Chronologie :
1970 : Fondation du lycée Isei Gakuen.
2010 : Début de la guerre des sexes.
2026 : Fin de la guerre des sexes ; Hinamorie Stark devient directrice de l’école.
2026 - 2029 : Fermeture de l’établissement le temps des réaménagements dans le lycée, construction du collège et campus universitaire.
Avril 2029 : Réouverture des établissements ; Retour de la guerre des sexes.
2030 : Présent.

 


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: