royauté ▬ CSA (uc)


 

 :: ADMINISTRATION :: Fiches de présentation Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
royauté ▬ CSA (uc)
avatar
Situation : Prince héritier
Orientation : aucune idée
Métier(s) : Dauphin à plein temps
Portable : 20
feat : Saber (Fate/Prototype)
Messages : 1
Dim 28 Oct - 0:54
Voir le profil de l'utilisateur



Father only had expectations for my sister

▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬
PRÉNOM(S) ET NOM — Cledwyn Sean Aves
ÂGE — 20 ans
ORIENTATION SEXUELLE — dans ta calanque
ÉTUDES — Astronomie
GROUPE — Poisson
POURQUOI CHOISIR CE GROUPE ? (uc)
EN BREF — rancunier ஜ parle trop franchement ஜ distant ஜ pragmatique ஜ loyal ஜ direct
AVATAR — Arthur Pendragon (Fate/ Prototype)
CODE DU FORUM —


PHYSIQUE

Dore au soleil du blé, coupé court, élégamment brossé. Deux iris turquoise accompagnent cette peau diaphane, un nez retroussé, un long visage et des lèvres pincées. Tu appartiens aux journées ensoleillées, en éclats ton rire cristallin se perd au bord de la route mais creuse dans les mémoires un son mémorablement pur, clair. Si propre, Cled, si beau. Avec tes accoutrements tirés aux épingles et suant la classe la plus respectueuse qu'il soit. Tu dois savoir faire bonne impression. Tu esquisses adroitement, poliment. Toujours droit, toujours bien-pensant.

Le blanc te va à merveille, ce n'est pas sans rappeler un côté évangélique de la chose. Bienveillance se lit si facilement sur ton visage, il faut dire - ce même si tu tentes d'y remédier et paraître au plus froid et cartésien possible. Il n'y a pas que ton visage qui prend les rougeurs, ton dos également, parsemé de taches de rousseurs qui à la chaleur font souffrir tes épaules. T'es à ça de cramer par une trop grande exposition au soleil. Immaculée couleur te va comme un gant, zéphyr, popeline, chévron tous ses bordages de chemise te vont. Manches retroussées, air décidé tu frappes sur la table de cet air sec, et un rictus d'amusement te prend alors, jeune homme. Tu te pares de quelques accessoires, le poignet notamment où pendent bracelets ou d'une montre en argent. Pour les bas, jeans et pantalons sont avec toi, tenus quelques fois par des ceintures et ces pompes chères cirées. Le blanc te va à merveille, vrai mais ne le cachons pas, le noir te rassure - ça te rend plus abordable, avec ces t-shirt sombres, ou ce cardigan bordeaux, l'écharpe, et le manteau brun, teddy, bombers mettent en avant ta grande silouhette en H.

Un mètre quatre-vingt, tu t'en sorts bien tu admet, que tu renvoies une superficialité esthétique que tu assumes pleinement, assurément. Coquet, jeune homme, tu peux prétendre te réveiller avec une superbe mine mais ceux qui te connaissent voient bien ces crèmes et ces shampoings, ces déodorants et ces parfums. Un amour pour le détail chez toi même et les autres - tu as même un petit journal te consacrant à lister toutes les odeurs que tu assimiles à tes proches. Tu aimes énormément prendre soin de toi et ça se voit. Appréciant peu savoir tes affaires par terre ou entre les mains des autres, et avec toi ce petit flacon de gel.

Ta garde robe est garnie par tes soins, il s'agit de tes affaires, après tout. de hauts relativement sobres, un sens important du gout même quand tu te veut décontracté. Tes chaussures ne s'arrêtent pas au haut de gamme parce que c'est pas pratique et que tu les abîmerais trop.

CARACTERE


Tu n'es évidemment pas tout ce que tu renvoies. C'est rassurant. Qui souhaite être si superficiel, simple, souriant, sans le moindre problème dans sa vie et toujours la tête sur les épaules ? Pas quelqu'un de vrai, en tout cas. La relation que tu entretiens avec ton image est complexe. Pas autant bienveillant que tu voudrais, Cled, ni aussi souriant, ou touchant - quelques fois amer, salé, peut-être, à qui il manque les mots pour parler clairement de ce qu'il ressent. En état statique entre deux trains de vie voilà où tu es. Y'a ce qu'on t'a inculqué, la coiffe des cheveux plaqués en arrière avec laquelle on t'assure tu marqueras esprits et âmes et puis y'a toi dans tout ce tas. Tu veux croire ce qu'on te dit, en un sens. Si tu ne peux pas contrôler l'impression globale qu'ont les gens sur toi, la première impression est malléable et passe par un jugement à ton encontre presque subconscient.

Pas de révélation sur ta vraie nature détachée de ton apparence, cruelle, sadique ou sans coeur. Ce serait compliqué pour toi de ne pas être une partie de ce que tu renvoies aux autres. Il faut dire, tu prêtes tant de temps à ton apparence que dire que ça n'avait pas de sens pour toi ça serait mentir.

Et aussi ce serait mentir que de dire ne pas être ereinté par le masque social et l'entretien de ce charnel à bien plus d'argent que pourraient se permettre quelques de tes connaissances. C'est ce masque social, tu vois, celui qui te fait parler en coup de poings dans l'estomac face à des gens qui tu trouves préfèrent ne pas se servir des solutions à leur portée mais plutôt rester las dans cet état d'inactivité qui chez toi crée de l'anxiété. Masque brisé par des éclats de vérité directs et non calculés. Ce n'est pas pourtant que tu ne sais pas ce que de vouloir qu'on te laisse tranquille. Tout sort tout seul de ta bouche, si évident, motivé par un sentiment de bienveillance, justement. Rude, peut-être. Tu appuies tes propos par la logique et un sourire que tu espères rassurant, mais on te dit condescendant, ne pas être capable de comprendre. Ce reproche te pèse sur le coeur, et le cerveau.

((Oui, oui, après tout il est si logique, terre à terre, responsable et sérieux, si compétent dans l'intelligence qu'il se trouve, que l'on lui reproche de ne pas comprendre frappe son ego comme jamais))

Tu as longuement été influençable, mené à faire le bien parce que c'était logique plus que par gentillesse d'âme. Tu aurais aimé que ce soit autrement. Tes idéaux peut-être un peu trop purs pour un monde où on t'a appris que l'image que tu renvoyais était plus importante que le reste. Pas assez naïf pour penser le contraire, Cled, l'image publique c'est bien une des choses qui échappent le plus au contrôle, mais c'est aussi pour cette raison que tu as été élevé de la meilleure manière qui soit pour entretenir au mieux un contrôle presque palpable sur cet avatar, cette bouille et ce sourire qui sont pourtant les tiens.

Tu n'as pas toujours été ce que tu renvoyais, quelque part ça t'a également forgé. Comme un corps qui n'est pas capable de différencier les bienfaits d'un faux ou d'un vrai rire, ton esprit jongle entre les vérités que tu projettes et ces mensonges qui n'en sont plus. Tu es à la fois très difficile avec ce côté logisticien que tu abordes dans la vie quotidienne et complètement d'accord sur le fait que c'est un role qui te parle. Qui n'a pas été aidé par l'application de ses capacités cérébrales pour se sortir de problèmes après tout ? Préféré la compagnie d'une poignée de proche au grand monde ? Etre quelqu'un d'organisé dans la vie ? Mais c'est là où la pensée peut être un grand danger : avec les autres. Un trop de logique, c'est pas très populaire - ça évoque pas de réel à tout le monde et c'est avec raison.

C'est ce à quoi il faut s'attendre dans le monde actuel, tout est question de perception. Autant un fait peut être réel selon des lois, mais ces dernières ne sont pas tangibles et sont très sensibles à la modification, ce dépendant de quoi il était sujet. Tu prenais ça comme, dire que -5 n'existait pas à un enfant au début de ses aptitudes calculatoires. Ainsi ce n'est pas tant que les faits sont moins vrais mais seulement qu'ils sont cachés. L'attention qu'on leur accorde est moindre parce qu'ils ne sont pas réalistes. Or, il s'agit là que d'un avis. Tu as longtemps sous estimé l'importance d'un avis face à un fait.

Tu voulais être naturellement charmant, mais avec toi, ça n'a jamais vraiment été le cas. De par ta fermeture aux autres, simplement. Si l'image est importante c'est que tu sais que les regards ne sont pas qu'affectueux en ton égard. Monsieur je-cherche-le-moins-de-problèmes se fait discret, mais aussi cherche l'attention de ceux qui ne tournent pas la tête en le voyant. Ce ne rendait pas tes sourires moins attirants esthétiquement parlant, ça résonnait comme peu familier pour toi, et donc pour les autres. A la place, tu travailles pour essayer d'obtenir ce don inné, n'est-ce pas ironique ? Une bonne volonté voilà le coeur de ce qui motive tes actions. Tu es plutôt maladroit lorsqu'il s'agit de gérer ce qui est intense ou demande de toi de t'investir émotionnellement parlant plus que tu ne l'es. Pas parce que tu ne veux pas l'être mais souvent que tu l'es déjà trop.


HISTOIRE


l'aîné des descendants de la grande famille des Mountbatten-Windsor-Aves ▬ dauphin ▬ préparé depuis sa naissance à devenir roi ▬ système actuel était toujours une monarchie constitutionnel il est préparé à être non seulement chef d'état mais aussi des églises et forces armées ▬ le rôle de monarche reste plus symbolique ▬ Est à Nissei pour une raison, laquelle, encore à savoir ▬

AUTRE — Bon husbando material sur ce qui est les taches ménagères autour de la maison ஜ Est relativement triggered par le sexisme à une époque pareille ஜ Sa soeur le boloss beaucoup ஜ Sûr qu'il est le jumeau préféré ஜ elle le bat au bras de fer ஜ Travaille encore son japonais, et accent pas ouf (wip)

▬▬▬

hrp : magie magie

(c) yoppy
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: